Langue - Sprache

Connexion utilisateur

Vous êtes ici

Notre Président d'honneur

Bernard Lallement - fondateur des Chorales Franco-Allemandes

BernardChef de chœur de plusieurs chorales à Paris, Bernard Lallement est le fondateur des chorales franco-allemandes de Berlin, Munich, Paris et Bonn, ayant donné naissance à la Fédération des Chorales Franco-Allemandes, qui regroupe aujourd’hui une quinzaine de chorales mixtes de ce type dans les principales grandes villes de France et d’Allemagne, et dont il est le Président d’honneur. Essentiellement folkloriste, mais aussi compositeur et orchestrateur, il est l’auteur de plusieurs recueils de chansons populaires harmonisées de France, des pays francophones et d’Allemagne.

Ses principales œuvres pour chœur, soli et orchestre sont : la « Missa Gallica », messe en latin sur des thèmes populaires français pour orchestre classique, instruments anciens et traditionnels, (Grand Prix audiovisuel de l’Europe), la « Cantate pour l’Acadie », la « Petite suite marine acadienne », la « Petite suite nippone », la « Petite suite lutécienne », la « Cantate pour la Paix » et une suite de chansons populaires wallonnes intitulée « Chante Wallonie ».

Avec la Chorale Franco-Allemande de Paris, il a réalisé, outre ceux de la « Missa Gallica » et de la « Cantate pour l’Acadie », plusieurs autres enregistrements : une Anthologie en quatre CD de « Chants des Pays de France », un CD de « Noëls de France », deux messes de Joseph Haydn (Nelson Messe et Heilig Messe), le « Requiem » de Franz von Suppé (premier enregistrement mondial), la messe « Saint-Nicolas » de Moussorgski et « Les Sept Paroles du Christ » de Théodore Dubois.

Membre du Mouvement international À CŒUR-JOIE, il est instructeur de ce mouvement et est fréquemment appelé à ce titre à diriger des ateliers lors de grandes manifestations chorales organisées en France et dans des pays étrangers, francophones ou non. Il est également le secrétaire général de l’Association des Chefs de Chœur d’Île-de- France.

En 2012, après 41 ans de direction, il laisse la baguette de chef de chœur de la Chorale Franco-Allemande de Paris à Thomas Carré. Il demeure néanmoins Président d'honneur de la chorale.